mercredi 15 janvier 2014

Plan de soutien à la librairie indépendante


Le ministère de la Culture et de la Communication ainsi que le Centre National du Livre (CNL) ont conjointement lancé le plan de soutien à la librairie indépendante. Il avait été annoncé en mars 2013 par la ministre Aurélie Filippetti. Les objectifs ? Alimenter les trésoreries des librairies en difficulté, mais également faciliter la reprise de certains établissements.

Aurélie Filippetti à Bordeaux, peu après l'annonce du plan de soutien
(ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

Le triste exemple des Librairies Chapitre

Lundi 2 décembre 2013, la direction des Librairies Chapitre* s’est déclarée en cessation de paiement devant le tribunal de commerce de Paris. Ce dépôt de bilan concernait 53 librairies. Depuis, onze librairies ont été cédées. Le groupe Madrigall (Gallimard) a repris le Hall du Livre de Nancy, tandis que Albin Michel a acquis les librairies de Besançon, Orléans, Paris, Lorient et Limoges. Pascal Dulondel, ex-directeur de la librairie Chapitre d’Angoulême, a racheté son magasin tout comme Marie-Lou Ribeiro, qui dirigeait celle de Saint-Brieuc. Jérôme Egéa, directeur régional des Librairies Chapitre, se lance à son compte à Perpignan, comme un libraire qui a repris le point de vente de Montélimar. Enfin la boutique de Cherbourg a été rachetée par le centre Leclerc. Tous reprennent le fond de commerce, les contrats de travail attachés et les stocks. 315 emplois ont déjà été sauvés.

(Charlotte Henard, CC BY-SA 2.0)
Le tribunal de commerce de Paris a autorisé, mercredi 8 janvier, les Librairies Chapitre à poursuivre leur activité jusqu'au 10 février, un délai qui doit permettre de trouver de nouveaux repreneurs pour les 41 boutiques qui restent à céder.

Que va-t-il arriver ?

Le plan de soutien à la librairie indépendante

Comme l’indique le communiqué de presse publié le 8 janvier dernier, le Centre national du livre a doté l’Association pour le développement des librairies de création (ADELC) et l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC) pour un total de 9 millions d’euros, afin d’assurer l’exécution du plan de soutien en faveur de la librairie indépendante.

- 4 millions d'euros sont attribués à l'ADELC pour la transmission et la reprise de commerces de librairies indépendantes.
Sont éligibles des libraires dont l'activité de vente de livres neufs est majoritaire dans leur chiffre d'affaires.
Les dossiers sont examinés par un comité d'engagement de l'ADELC où siège le CNL. En 2008, un 1er fonds avait déjà été confié à l'association par le ministère de la Culture et de la Communication et avait permis d'accompagner plus de 50 librairies.

- 5 millions d'euros sont attribués à l'IFCIC pour pallier les difficultés de trésorerie que certaines librairies peuvent rencontrer ponctuellement.
Sont éligibles les PME indépendantes établies en France, créées depuis plus de 2 ans et répondant aux critères européens de la PME autonome. L'entreprise bénéficiaire doit avoir pour activité principale la vente de livres neufs au détail.
L'instruction des dossiers est assurée par l'IFCIC. Les demandes d'avances sont examinées par un comité d'engagement (composé de professionnels, de personnalités qualifiées et d'un représentant du CNL), qui sera sollicité par voie dématérialisée.

Les demandeurs potentiels peuvent déjà se faire connaître auprès de l'ADELC, de l'IFCIC ou du CNL. (Communiqué de presse du CNL)  

Il est bien sûr encore trop tôt pour faire le bilan de ce plan de sauvetage, mais nous irons prochainement à la rencontre des libraires indépendants pour en savoir plus. 

* Le réseau Librairies Chapitre, filiale du groupe Actissia, compte 57 magasins en France. Avec son concurrent France Loisirs, il est le n°2 de la distribution du livre dans l’Hexagone. L’entreprise emploie 1.200 salariés.